mercredi 7 avril 2010

Orage surprise...

Clichés pris le 06 août 2009 entre 03H27 et 04H04 sur les hauteurs de Pomas (11250)

Le 5 août au soir j'observe des cellules orageuses remonter d'Espagne dans un flux de sud-ouest. Ces cellules étaient au niveau des Hautes-Pyrénées donc pour moi pas de grandes chances qu'elles atteignent l'Aude. Peu avant de m'endormir sur les coups de minuit, je remarque que ce système orageux se décale tout de même vers l'est et me dit qu'il touchera peut être la région toulousaine.
C'est sur les coups de 3h20 du matin qu'un coup de tonnerre me réveille en sursaut.
Je me lève immédiatement, prend l'appareil photo et monte à l'étage.
Il s'agit d'un orage typique d'été lorsqu'il  fait très chaud; bases assez élevées, peu de précipitations et éclairs très ramifiés; un régal :)
L'orage se trouve vers l'ouest je peut donc l'observer tranquillement de chez moi par la fenêtre. La pluie se mettant à tomber je tente de prendre les photos par la fenêtre, à la volée et sans le trépied grâce au stabilisateur d'images.
 
Loupé de peu celui-ci:


L'orage frôle Pomas. Impact assez proche et bien ramifié:


La minute qui suit un autre impact tombe dans le même secteur:


Toujours dans ce secteur coup de foudre noyé dans le rideau de précipitations:


Une fois la pluie stoppée, je prend le trépied, sors dehors et cours en haut de la colline au dessus de chez moi en espérant pourvoir capturer quelques éclairs avant que ce petit orage se désagrège. Une fois en haut, complètement essoufflé lol, je met le trépied en place et enchaîne les captures avec pose de 6 secondes. Et là, oh miracle, j'ai droit à un triple impact splendide, notamment de part la ressemblance des 3 impacts:


L'euphorie déjà présente augmente:)
Je continue à enchainer les poses, parfois plus longue car l'impression que l'activité électrique est fini me gagne!
Un impact bien complexe surgit:


Ce sera le dernier souffle de cet orage. L'atmosphère est toujours très lourde et humide. Je redescend chez moi et me couche; le sommeil aura du mal à revenir tant cet orage surprise et photogénique m'aura passionné.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire